La modération pour réduire le score Spam de son site web

La modération pour réduire le score Spam de son site web

La gestion des commentaires sur votre site web demande une attention particulière. Une bonne modération réduit les spams qui s’y trouvent. Mais, c’est également un moyen incontournable pour animer une communauté. Quelles sont donc les règles pour bien gérer ces commentaires ?

La part des commentaires dans un article

Il faut bien comprendre que parmi la communauté de lecteurs d’un site, près de 90 % lisent et 9 % émettent des commentaires. 1 % seulement commentent de façon régulière. Il convient alors de bien distinguer les commentateurs de sa communauté en général. Et même parmi ceux les plus assidus, une minorité intervient plusieurs fois en une journée. Ainsi, les lecteurs auront l’impression de voir plusieurs pseudonymes participer souvent dans la discussion.

Quelle méthode de modération choisir ?

La première méthode se fait avant publication, à savoir « a priori ». Elle est privilégiée par les sites web des médias classiques. Elle est quelquefois confiée à des prestataires externes qui ont pour mission de vérifier la légalité des commentaires et la courtoisie de leur auteur. Dans certains cas, ce procédé est assuré par l’auteur des articles, ce qui est idéal pour impliquer la rédaction dans les échanges avec ses lecteurs. L’autre avantage, lorsqu’un internaute pose une question, l’auteur lui-même peut lui répondre.

Par ailleurs, on retrouve également celle “a posteriori” qui s’opère après publication du commentaire. Il est obligatoire que chacun s’enregistre au préalable en créant un compte. Des sites exigent même de s’identifier sous son vrai nom pour assurer des discussions sérieuses. La modération sites est réalisée par l’auteur lui-même, ce qui constitue est un signe de l’implication de la rédaction.

Les règles fondamentales pour modérer sa communauté

modérateur de madagascar
Les auteurs doivent intervenir à temps pour éviter que les débats tournent rapidement aux dérapages. S’ils réagissent, ils font baisser la tension d’un cran et surtout montrent aux internautes que le web est aussi un espace public où l’on ne peut pas proférer n’importe quels propos. N’oubliez pas ensuite de mettre un peu d’humour dans vos échanges. Cela peut détendre l’ambiance. Ne vous mettez pas dans la peau d’un autre personnage, respectez votre personnalité, votre manière de discuter ou de défendre votre travail. Si vous faites des erreurs, il faut les reconnaître sans détour.

Comment réagir face aux trolls ?

Si le modérateur n’a pas suffisamment d’humilité, cela se verra toujours et ceci sera mal perçu par les blogueurs. Mais cela ne vous empêche pas de défendre vos opinions. En faisant honnêtement votre travail de modération des publications sur les sites participatifs, en respectant le principe du contradictoire, on ne vous reprochera rien. En ce qui concerne les trolls, il ne faut pas les nourrir de manière systématique. Ce sont des commentateurs anonymes qui ne cherchent qu’à pourrir le débat au milieu de la discussion. Qu’ils soient donneurs de leçons, insultants ou agressifs, n’argumentez pas, sinon vous tombez dans leurs filets.

Comments are closed.