Veuillez activer le javascript

9 conseils pour bien réussir son externalisation

9 conseils pour bien réussir son externalisation

9 conseils pour bien réussir son externalisation

/Equipe Laplume.Mg

Gérer une société n’est pas une mince affaire. Cela demande du temps, de l’argent et diverses ressources, que ce soit au niveau matériel, financièr ou humain.

De ce fait, il est indispensable de se faire aider si vous voulez mener votre entreprise vers le succès qu’elle mérite.

Et à ce sujet, être accompagné par un prestataire extérieur, comme notre agence offshore à Madagascar, peut être une excellente alternative. Surtout si vous n’avez pas l’expertise nécessaire pour la bonne mise en œuvre des tâches ou que vous n’avez tout simplement pas de temps.

Mais voilà, il n’est pas facile de confier à un prestataire ses activités, surtout si la moindre erreur peut couter cher à votre société.

Découvrez ici 9 conseils qui vous permettront de réussir vos projets d’externalisation !

Ce qu’il faut faire avant d’externaliser

1) Posez-vous les bonnes questions

L’externalisation offshore offre un bon nombre d’avantages : économies, gain d’expertise, de temps, flexibilité… Toutefois, avant d’entamer ce processus, il est important de se poser les bonnes questions : pourrais-je consacrer un budget pour l’externalisation de mes activités ? Suis-je capable d’effectuer moi-même mes tâches administratives ? L’offshoring va-t-il vraiment m’apporter des bénéficies tangibles ?

2) Faites une comparaison des solutions existantes

Lorsqu’on souhaite apporter de nouvelles compétences à son entreprise, on a généralement plusieurs solutions qui se présentent : apprenti, salarié en interne, freelance, stagiaire, externalisation offshore… Mais pour trouver l’alternative idéale, il est nécessaire de prendre en compte quelques critères comme la nature de la mission à réaliser, la viabilité de la solution sur le long terme ou le degré d’expertise requis.

3) Définissez vos objectifs

Quelle que soit la solution que vous choisissez, il est impératif de définir par écrit vos objectifs ainsi que la durée de la mission. Cela facilitera ainsi l’élaboration du cahier des charges ou de la fiche de mission.

Comment choisir le prestataire ?

4) Vérifiez l’expertise du prestataire

Si vous optez pour les services d’un freelance ou d’une agence offshore, la première chose à faire est de trouver le prestataire qui saura offrir le meilleur rapport qualité/prix. Pour ce faire, il va falloir maitriser l’art dé vérifier les références. N’hésitez donc pas à interroger les clients (ou anciens clients) du sous-traitant en question. Cela vous donnera une idée précise de la qualité de ses services.

5) N’oubliez pas que le feeling est très important

Si vous voulez externaliser vos services, il est primordial d’avoir de bons échanges avec l’agence offshore. Et pour cause, l’échec peut s’avérer incontournable dans le cas où il n’existe pas de confiance mutuelle. Avez-vous un bon feeling avec votre interlocuteur ? Inspire-t-il confiance ? Si ce n’est pas le cas, passez votre chemin !

6) Faites attention aux contrats

Les conditions contractuelles sont en quelque sorte l’accord qui fixe les règles du jeu entre le prestataire et le client. Une externalisation offshore implique la mise en place de contrats claire, sans ambigüité et surtout soumis au droit français, et ce, afin d’éviter tous litiges.

Ce qu’il faut faire au cours de la mission

7) Entrez d’abord dans une phase de test

Ne signez le contrat en aucun cas si vous n’êtes pas encore sûr du savoir-faire du prestataire. Un test de quelques semaines, voire quelques mois, vous permettra de vérifier son expertise.

8) Pensez à mettre en place un comité de pilotage

Un comité de pilotage est constitué de membres de votre staff et de celui de l’agence offshore. Ce système vous sera d’une grande aide pour en savoir davantage sur le déroulement des activités, mais pas seulement. Il vous permettra également d’avoir une bonne indication sur les objectifs atteints ainsi que les solutions à mettre en œuvre le cas échéant.

9) Faites un suivi régulier de la mission

Durant le processus d’externalisation, n’oubliez en aucun cas d’effectuer un suivi régulier des actions menées par le prestataire offshore. Exigez des rapports mensuels d’activités afin d’évaluer la rentabilité de vos investissements sur le long terme.

Le mot de la fin

Comme vous l’aurez compris, une opération d’externalisation ne se fait pas à la va-vite. De nombreux éléments sont à prendre en compte avant de choisir cette solution. Nous espérons que ces quelques lignes vous auront répondu dans vos questionnements.

Vous voulez confier une partie ou l’intégralité de vos activités à une agence offshore Madagascar ? Que diriez-vous de faire appel à LAPLUME.MG ? N’hésitez pas à nous contacter pour toutes informations concernant nos services.

Articles dans la même catégorie

Abonnez-vous

Recevez et suivez notre actualité avec notre newsletter.

NOS DERNIERS TWEETS

Les idées reçues sur l’externalisation offshore sont nombreuses et il est parfois difficile de démêler le vrai du faux. Éclaircissement. https://t.co/LGfDoEg1AP #Externalisation #Outsourcing #Madagascar #BPO

À la recherche d’un partenaire pour mener à bien votre projet d’externalisation ? Pensez à contacter https://t.co/T8c78v9kVz, notre société d’externalisation offshore à Madagascar ! https://t.co/VTGWEz5lOJ #Externalisation #Outsourcing #Offshore #Madagascar #BPO

PAGE FACEBOOK