Veuillez activer le javascript

Pollution & écologie numérique : chiffres-clés, définition et best practices

Pollution & écologie numérique chiffres-clés, définition et best practices

Pollution & écologie numérique : chiffres-clés, définition et best practices

/Equipe Laplume.Mg

La numérisation frénétique du monde n’a pas que des bienfaits. Cela implique l’achat et l’utilisation d’équipements informatiques dont la dangerosité sur la planète est prouvée. On évoque le terme de pollution numérique. Comment mettre en place une politique d’écologie numérique ? Comment limiter autant que possible notre pollution numérique ? Voici quelques pistes pour favoriser l’écologie numérique et « verdir » votre entreprise.

Les gestes à adopter pour intégrer l’écologie numérique dans notre quotidien

Les réflexes à adopter pour une écologie numérique efficace :

  • Diminuez votre consommation d’emails pour limiter leur stockage dans les data centers
  • Privilégiez le stockage local de données qui est moins énergivore
  • Limitez l’utilisation du cloud
  • Réduisez la qualité des vidéos que vous regardez en ligne
  • Désinstallez les logiciels inutiles
  • Fermez les onglets inactifs pour économiser de l’énergie
  • N’oubliez pas de mettre votre ordinateur en mode veille
  • Webmasters et développeurs, pensez à alléger votre site web
  • Privilégiez un moteur de recherche écoresponsable qui utilise les énergies renouvelables pour alimenter leurs data centers
  • Combattez l’obsolescence programmée
  • Misez sur les appareils reconditionnés pour éviter la consommation de nouveaux équipements
  • Favorisez le recyclage
  • Privilégiez le télétravail

Qu’est-ce que l’écologie numérique ?

Définition de l’écologie numérique

L’écologie numérique fait référence à un usage responsable et durable des appareils électroniques et numériques. Et pour cause, ces appareils produisent de la pollution dite numérique.

La pollution numérique indique toutes les formes de pollution occasionnées par le secteur informatique : problème de déchets d’équipements électriques et électroniques, contaminants chimiques, émissions de gaz à effet de serre, destruction de la biodiversité.

L’étape la plus polluante est la fabrication du matériel. De ce fait, pour lutter contre la pollution numérique, nous devons avant tout utiliser moins d’équipements informatiques et les faire durer plus longtemps.

Par ailleurs, les polluants générés par nos téléphones portables, nos objets connectés et Internet constituent une part importante d’énergie utilisée, de serveurs branchés et de ressources extraites.

Écologie et pollution numérique : zoom sur les chiffres

Voici quelques chiffres sur le numérique et la pollution engendrée :

  • 15 000 km: voilà la distance moyenne traversée par une donnée numérique (téléchargement, vidéo, image, mail).
  • 19 grammes: l’émission en CO2 d’un mail s’il est accompagné d’une pièce jointe de 1 Mo
  • 250 kWh/an: c’est la consommation électrique annuelle d’un box, ce qui équivaut à celle d’un grand réfrigérateur.
  • 88 % des Français remplacent leur Smartphone alors que le précédent marche encore.
  • 300 millions de tonnes: l’émission en CO2 de la consommation mondiale de streaming vidéo.
  • Un Data Center de 10 000 m2 consomme plus en électricité qu’une ville de 50 000 habitants.

Rappel sur les pollutions visibles

La pollution numérique n’est pas uniquement « invisible ». Elle engendre des conséquences néfastes notamment sur les rivières. Certaines comme au Brésil sont contaminées par l’exploitation de mines. Il existe également des dépotoirs à ciel ouvert submergés de déchets numériques comme en RDC (Congo) ou encore des « villes-cancer » en Chine.

70 % des nappes phréatiques chinoises sont pollués, d’après les scientifiques. Ce qui provoque dans de nombreux villages des maladies graves, des cancers notamment. La raison : les rivières et les champs sont pollués à cause de l’extraction des terres rares et les rejets industriels (processus indispensable aux outils numériques).

Les data centers, des consommateurs d’électricité au charbon

Le Data center a besoin d’électricité et de climatisation. Composé de serveurs, le data center a pour fonction de stocker et traiter de grandes quantités de données. Il s’agit entre autres de nos photos, vidéos, mails, dossiers et jeux. Actuellement, on produirait chaque jour 2,5 trillions d’octets.

On dénombre 7 500 data centers répartis dans 122 pays, dont plus de 2600 dans les plus grandes métropoles. En Chine, les data centers sont à l’origine de 2,35 % de la consommation totale d’électricité du pays. Or, l’électricité chinoise est produite au charbon : les émissions de CO2 sont donc considérables.

Ordinateurs et téléphones, un cycle de vie à l’impact carbone infernale

Nos outils numériques ont voyagé plusieurs milliers de kilomètres. De plus, ils carburent en énergies fossiles lors de la chaîne de fabrication. Sans parler de l’extraction minière nécessaire à leur fabrication, l’assemblage des pièces à des milliers de kilomètres, du transport vers les points d’achat.

Ces outils et équipements informatiques représentent à eux seuls 47 % des émissions de gaz à effet de serre du secteur du numérique. Et leur processus de production pollue plus que leur utilisation par les consommateurs. C’est là l’un des paradoxes du numérique : un secteur qui dématérialise massivement, mais qui requiert largement de matières premières.

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter notre article sur le marketing écologique.

Articles dans la même catégorie

NOS DERNIERS TWEETS

👉 L’excentricité est l’une des clés si vous voulez que vos contenus sortent du lot sur les réseaux spcoaix. il faut être décalé. #communitymanagement #communitymanager #socialmedia #socialmediamanager #externalisation #outsourcing #madagascar https://cutt.ly/N9AeKqK

Dixit John Mueller : « Les liens seront toujours pris en compte par Google. Ils ne constitueront plus un facteur aussi essentiel qu’aujourd’hui. ». Il faut du contenu à valeur ajoutée pour les lecteurs. #seo #référencement #netlinking #google #backlink 👇 https://cutt.ly/V9xjSzY

PAGE FACEBOOK