Veuillez activer le javascript

8 erreurs classiques à éviter quand on est rédacteur web

règles d'or de la rédaction web

8 erreurs classiques à éviter quand on est rédacteur web

/Equipe Laplume.Mg

Comme tous les professionnels, les rédacteurs web font de temps à autre des erreurs. Et certaines sont plus graves que d’autres… Dans ce nouveau dossier, LAPLUME.MG vous présente 8 faux pas fréquemment rencontrés chez les rédacteurs web.

 

Erreur #1 : Ne pas se relire

Rien de pire pour un client que de recevoir un texte truffé de coquilles et de fautes d’orthographe ! Un rédacteur web professionnel doit passer par un processus de relecture et de correction avant de remettre son texte.

Rien ne presse (sauf si le deadline est fixé dans 10 minutes !)… Prenez le temps de relire ce que vous avez écrit. Vous éviterez ainsi le risque de passer pour un rédacteur du dimanche.

 

Erreur #2 : Utiliser un vocabulaire inadapté à son audience

Vous êtes un expert en référencement naturel ou en développement web, mais votre public cible ne l’est pas ? L’erreur classique de certains rédacteurs web consiste à inclure des termes techniques et incompréhensibles dans leurs textes en vue d’étaler leur expertise. Or, l’objectif est de vulgariser ou du moins expliquer ces jargons techniques afin de les mettre à la portée du commun des mortels. C’est de cette manière que vous allez pouvoir retenir l’attention des internautes.

 

Erreur #3 : Choisir des mots-clés inadaptés

Le choix des mots-clés est important. N’hésitez pas à vous servir d’outils SEO pour sélectionner les mots-clés les plus utilisés par votre audience. Cependant, vérifiez que ceux que vous avez sélectionnés sont en corrélation avec votre secteur d’activité et ne présentent pas une trop forte concurrence.

 

Erreur #4 : Exagérer dans l’utilisation des mots-clés ou rédiger uniquement pour les moteurs de recherche

Qui ne voudrait pas propulser son texte sur la première page de Google ? D’ailleurs, c’est l’un des principaux objectifs d’un rédacteur web. Cependant, évitez de tomber dans le piège du « keyword stuffing » (en français, bourrage de mots-clés). Cette technique désigne la répétition excessive de mots-clés dans un texte. Si de nombreux rédacteurs web sont encore tentés d’y recourir, le fait est que ce procédé est aujourd’hui démodé (et punissable) depuis l’arrivée de Google Pingouin en 2012.

Plutôt que d’offrir un texte d’aucune utilité à votre lectorat, misez sur un contenu de qualité et travaillez un champ lexical développé. Cette approche privilégie l’expérience utilisateur (UX), un critère de poids en matière de référencement naturel.

 

Erreur #5 : Perdre du temps dans la documentation

Lorsque vous rédigez pour le web, il est évident de se renseigner sur le sujet à traiter. C’est d’autant plus important si vous traitez une thématique que vous ne maîtrisez pas.

Cependant, ne consacrez pas trop de temps à la documentation, car vous risquez d’avoir une surcharge d’informations. Limitez vos recherches à des sources sûres et de qualité.

 

Erreur #6 : Adopter un même style de texte dans la rédaction

Au fil de ses missions, un rédacteur web peut être amené à produire des textes avec le même style et le même ton. Cela peut être dommageable surtout si vous travaillez sur le long terme pour un seul client. Pour éviter cette erreur, il peut être nécessaire de consulter d’autres sources pour obtenir un contenu unique. Envisagez également de traiter la thématique sous un angle différent.

 

Erreur #7 : Rédiger des phrases à rallonge

La rédaction web diffère du journalisme et de la littérature. Ainsi, mettez au placard les phrases interminables et allez droit au but. Le but n’est pas de s’inspirer de ces grands auteurs classiques, mais d’offrir des informations claires et succinctes.

Il faut savoir que la plupart des internautes utilisent leurs Smartphones pour consulter des sites web. Or, la navigation sur mobile est soumise à de nombreuses contraintes pour ne citer que l’exiguïté des écrans. L’emploi de phrases à rallonge risque donc de nuire à l’expérience utilisateur. D’où l’intérêt de recourir à des techniques de rédaction web adaptées aux mobinautes (structuration de textes, principe de la pyramide inversée, utilisation de la longue traîne…). Pour davantage de conseils sur ce sujet, rendez-vous dans cet article.

 

Erreur #8 : Travailler dans un endroit non propice à la concentration

La rédaction web requiert beaucoup de concentration. Le moindre élément dérangeant peut vous faire perdre votre fil d’idée. Les sujets traités étant souvent complexes, il est nécessaire d’être concentré pour produire un texte de qualité et éviter les fautes d’orthographe.

Ainsi, évitez toutes sources de distraction si vous souhaitez être productif. Mettez votre téléphone en mode « ne pas déranger », déconnectez-vous des réseaux sociaux, éteignez votre téléphone…

 

 

Conclusion sur les principales erreurs du rédacteur web

Pour finir, les principales erreurs du rédacteur web concernent la relecture, le recours au mauvais vocabulaire, le bourrage de mots-clés, l’utilisation de phrases interminables, le choix des mots-clés, le temps de documentation, le style de rédaction et la méthode de travail.

Les erreurs citées ci-dessus sont lourdes de conséquences, surtout si elles se cumulent. Elles peuvent considérablement nuire à votre activité, voire détruire votre carrière.

Bien évidemment, tout rédacteur qui se respecte a déjà commis au moins l’un de ces faux pas. Faire des écarts n’est pas si grave en soi. L’essentiel est de s’en rendre compte afin de ne plus les reproduire. 

Sinon, si vous voulez obtenir des contenus rédactionnels de qualité, l’équipe de LAPLUME.MG est toujours à votre disposition. Rédaction de fiches produits, d’articles de blog, de landing pages… Nous avons plusieurs cordes à notre arc. Parlons-en !

Articles dans la même catégorie

NOS DERNIERS TWEETS

Quelle publication créer sur LinkedIn ? Post ou article ? Les éléments de réponses dans notre dernier article de blog. https://cutt.ly/RVLXzqQ #linkedin #réseauxsociaux #socialmedia #contenu #contentmarketing

La check-list pour bien référencer un site web en 2022
☑️ Un bon nom de domaine
☑️ Des bons mots-clés
☑️ Du contenu optimisé
☑️ Des codes optimisés
☑️ Des balises optimisées
☑️ Utilisation d’outils SEO
☑️ Un bon netlinking
☑️ Un suivi du référencement
👇 https://cutt.ly/pVlDNiP

PAGE FACEBOOK