Veuillez activer le javascript

Community manager, un métier d’avenir ?

Prestataire en rédaction web

Community manager, un métier d’avenir ?

/Equipe Laplume.Mg

Les entreprises ont subi de plein fouet les impacts de la crise sanitaire si bien qu’elles ont compris l’importance d’être présents sur le web. Les enseignes, notamment dans le domaine de l’événementiel et de la restauration, ont été obligés de miser sur internet pour atteindre le maximum de client.

Le métier de community manager a donc réussi à gagner en reconnaissance durant la crise sanitaire. Ces experts des réseaux sociaux ont pu aider les entreprises dans leur course à la visibilité. Au vu de ces faits, on est en droit de se demander si le poste de gestionnaire de communauté est promis à un bel avenir. Les réponses dans les lignes qui suivent !

Le community management, un créneau porteur ?

S’il y a bien une chose que les entreprises ont apprise durant cette crise sanitaire, c’est qu’elles doivent miser sur la transformation numérique si elles veulent durer dans le temps. Les réseaux sociaux sont de véritables outils pour gagner en notoriété et accroître son portefeuille client. Pour sortir du lot, les enseignes doivent booster leur visibilité sur Facebook, Instagram, Linkedin, Twitter… et c’est une bonne nouvelle pour les community managers !

La mission d’un community manager, aussi appelé gestionnaire de communauté, est justement de développer la notoriété d’une marque sur les médias sociaux. L’objectif est de développer les relations avec la communauté afin d’acquérir de nouveaux clients et les fidéliser.

Une visibilité optimisée sur les médias sociaux permet d’augmenter le portefeuille client et donc le chiffre d’affaires de l’entreprise.

L’accroissement du nombre d’utilisateurs (2,2 milliards de Facebookers), du temps passé sur les réseaux sociaux (2 h 24) et du pourcentage d’internautes qui utilisent les réseaux sociaux professionnellement (43 %) en témoignent : gagner en notoriété sur les médias sociaux n’est plus une alternative, mais une question de survie.

Bref, la crise a provoqué une prise de conscience et a permis au métier de community manager de se développer.

Les besoins digitaux des entreprises

Bien qu’une présence sur internet soit indispensable, la mise en place d’un tel projet peut vite être très couteuse. En effet, la transformation digitale d’une entreprise implique la création d’un site, le développement d’un plan de communication, le référencement naturel, la rédaction web et bien sûr le community management qui reste une valeur sûre.

Pour ne pas être lourdement impacté financièrement, l’idéal serait de commencer par les basiques comme un plan d’action community management. Une fois que l’entreprise aura gagné une certaine notoriété sur les réseaux sociaux, il pourra se lancer à la conquête de la toile en mettant lançant des campagnes de webmarketing et de référencement internet.

Pour conclure

Vous l’aurez compris, le community management a encore de beaux jours devant lui. Et cette lancée n’est pas près de s’arrêter tant que les réseaux sociaux auront le vent en poupe. Cependant, pour rencontrer le succès, il faut savoir se démarquer de la concurrence en proposant des contenus à forte valeur ajoutée. D’où la nécessité de bien choisir son community manager. Pour finir, d’autres pistes sont également à explorer : optimisation des échanges par messageries pour améliorer la relation client, inscription sur des réseaux sociaux à la mode comme TikTok, création d’interaction avec la communauté…

Articles dans la même catégorie

NOS DERNIERS TWEETS

👉 𝐀𝐠𝐞𝐧𝐜𝐞𝐬 𝐢𝐦𝐦𝐨𝐛𝐢𝐥𝐢𝐞𝐫𝐬 𝐨𝐮 𝐩𝐫𝐨𝐟𝐞𝐬𝐬𝐢𝐨𝐧𝐧𝐞𝐥𝐬 𝐝𝐞 𝐥’𝐢𝐦𝐦𝐨𝐛𝐢𝐥𝐢𝐞𝐫 ? 👉 Voici la fiche pratique pour créer un site professionnel. Découvrez-là ici : https://cutt.ly/XKA4plO. #contentmarketing #contenu #rédaction #siteweb

👉 𝐌𝐚𝐫𝐤𝐞𝐭𝐢𝐧𝐠 𝐝’𝐢𝐧𝐟𝐥𝐮𝐞𝐧𝐜𝐞 𝐁𝟐𝐁 𝐞𝐭 𝐁𝟐𝐂 : 𝐂𝐨𝐦𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞́𝐩𝐥𝐨𝐲𝐞𝐫 𝐮𝐧𝐞 𝐬𝐭𝐫𝐚𝐭𝐞́𝐠𝐢𝐞 ? Les éléments de réponse dans le dernier article de notre blog. https://cutt.ly/hKgkdGE

PAGE FACEBOOK