Remplir une déclaration fiscale, les démarches à suivre

Remplir une déclaration fiscale, les démarches à suivre

Tous les ans, vous recevez la même lettre provenant du Ministère des Finances et des Comptes Publics : la déclaration d’impôt. Elle arrive toujours durant la période comprise entre mi-avril et mi-mai. À part les majeurs rattachés au foyer fiscal de leur parent, vous êtes tenu de le remplir en tant que contribuable. Actuellement, cette tâche est réalisable soit sur papier, soit à distance via une télédéclaration faite sur Internet. Mais, dans tous les cas, connaître les démarches est essentiel.

Se renseigner sur la date limite pour l’année 2017

La date limite pour remettre sa déclaration d’impôt est en fonction du support choisi. La connaître est indispensable pour la préparation de la déclaration fiscale. Les contribuables faisant les leurs sur Internet ont droit à un rééchelonnement, un des avantages de faire sa déclaration en ligne. Pour ceux qui la font sur papier, ils n’ont pas encore été informés du délai pour l’année 2017.

En 2016, la date buttoir pour renvoyer sa déclaration était le 18 mai.
Les dates limites de déclaration d’impôt via Internet dépendent de la localisation géographique de l’imposable. En 2016, les échéances fiscales étaient définies d’après les numéros de département des imposés. Pour les assujettis se situant dans le 01 jusqu’au 19, la date limite était le 24 mai à minuit. Pour ceux se trouvant dans le 20 jusqu’au 49, elle était le 31 mai à minuit. Pour les résidents dans le 50 jusqu’au 974/976 et les non-résidents, elle était le 7 juin à minuit.

Identifier les revenus à déclarer

outsouring comptabilité laplume.mg

Dans sa déclaration fiscale, le contribuable doit notifier ses revenus dont, notamment, ceux qui composent son salaire imposable. Ce sont entre autres la rémunération fixe de son employeur additionnée de celle provenant des heures supplémentaires, les salaires auxiliaires tels que le 13e mois et la prime d’ancienneté, et les allocations reçues en compensation du chômage ou de la retraite.

D’autres types de revenus sont également sujets à une taxe. Il s’agit des pensions et des rentes viagères, des revenus fonciers, des revenus des professions non salariées et des rétributions des dirigeants d’entreprise, à savoir les entrepreneurs individuels et agricoles à responsabilité limitée (EIRL et EARL).

Par ailleurs, si des revenus bénéficient d’une exonération fiscale, ils ne sont pas à mentionner dans la déclaration.

Choisir la déclaration d’impôt la plus adaptée

Les Français imposables ont à disposition plusieurs supports pour déclarer leurs impôts. Ils ont la possibilité de le faire en ligne par le biais du site Web des impôts, de l’application mobile à télécharger sur Impots.gouv ou d’une société spécialisée dans l’outsourcing, ou l’établir directement sur la déclaration en papier envoyée par la Poste à leur adresse.

déclaration en ligne

L’administration fiscale remplie préalablement les parties concernent l’état civil, la situation familiale, les salaires et allocations. Lors du remplissage, le contribuable doit avant tout se rendre sur le service de télédéclaration depuis son ordinateur ou utiliser l’application Impots.gouv à installer sur son Smartphone ou tablette. Ensuite, il se connecte à son espace particulier en entrant son numéro fiscal et son mot de passe dans les champs y afférents. Puis, il vérifie si sa situation de famille, son adresse et ses revenus pré-remplis par l’administration fiscale sont corrects. En cas d’erreur, il les corrige en insérant les informations exactes. Enfin, il apporte des renseignements à propos des autres revenus, des charges, des déductions, des réductions et des crédits d’impôt sur lesquels il a droit.

déclaration sur papier

Tout comme la déclaration en ligne, celle sur papier est déjà remplie des informations à disposition de l’administration fiscale. Le contribuable doit alors contrôler l’exactitude de ces renseignements. En cas de faute, il les rectifie. Ensuite, il déclare ses autres revenus sur ses activités annexes (commerciaux, libéraux, agricoles, fonciers…), ses charges (pensions alimentaires, œuvre de charité, etc.) ou ses déductions fiscales. Enfin, il appose sa signature et le renvoie sous scellé à l’adresse inscrite sur la page 1 de la déclaration d’impôt avant la date limite fixée.

Comments are closed.